Copyright 2007-2016
Built with Indexhibit

SILENT ROUTES / ITINERAIRES SILENCIEUX

Video, HD 16:9, colour, sound, 24'05", 2016
Made with the support of Villa Arson, Nice + Pavillon Vendôme, Paris


(EN)
Combining film essay form and fragmented narrative, Silent Routes raises a dialogue between two eras ; the Middle Ages where begins a market system and the 21st century where this system prevails.
Silent routes consists of a series of four fictional portraits inspired by some medieval legends and personalities. It takes the writings of the medieval mystic Marguerite Porete as its starting point. Porete was feared for her ecstatic, sexual communions with God, and punished for it. These figures raise the possibility micro-political forms of resistance based on a desire for human community.

(FR)
Faisant plus particulièrement appelle à la forme du film-essai et du récit fragmentaire, Les Itinéraires Silencieux est un film qui relie art et «cinéma du réel». C’est un film qui soulève la question de comment vivre ensemble, par le biais d’un dialogue entre deux époques ; le Moyen-Age où s’amorce les prémisses d’un système marchand et le XXIème siècle où ce système domine.

Les Itinéraires Silencieux se compose d’une série de quatre portraits fictifs inspirés par certaines personnalités et légendes médiévales. A travers une mise-en-scène contemporaine, ces différents personnages évoquent la possibilité des formes de résistance micro-politiques fondées sur un désir de communauté humaine. Ils vivent dans différentes villes d'Europe, ici et maintenant, où ils mènent différentes vies stimulées par ce même désir. Certain lisent à voix haute, parlent seuls ou face à la caméra, d’autres chantent en jouant de la guitare et tous évoquent à leur manière la volonté d’un tissu biopolitique construit à rebours des rapports de pouvoirs actuels.

Les Itinéraires Silencieux
invoque l’âme des lieux et de ceux qui les habitent pour que se rencontrent Histoire(s) et réalités personnelles visant à construire des situations narratives inscrites dans le réel. Il donnent à voir des parallèles et des connections entre le désir de se tenir « en commun » face au monde, les notions de langage et de territoire à la base de la création d’une communauté, l’acte de résistance qui relit l’art au politique et son potentiel à se projeter au-delà du présent.

Screenings:
D'Autres Possibles, Pavillon Vendôme, Paris